Y’a rien comme le soleil

On ne pouvait pas passer à côté de lui comme vedette du moi de juillet. Depuis cet hiver, on s’est tranquillement rapprochés et pour les prochains mois, on va vivre un fling haut en rebondissements lui et nous. On va le sentir, l’endurer, le fuir, s’en protéger et (on espère) en profiter. Mets tes lunettes fumées pis ta Coppertone 60, le mois de juillet, c’est le mois du soleil.

C’est quoi le soleil?

Bien franchement, c’est une étoile assez ordinaire. Ce qui la rend spéciale, c’est que c’est la plus proche de la Terre. Mais attention, pas siiii proche. Pumba (du fameux duo Timon et Pumba) avait bien raison quand il disait en 1994 que les étoiles c’est « des boules de gaz qui brûlent à des millions de kilomètres de nous » (ceux qui veulent se rappeler cette scène mémorable, attention aux feels…). Le soleil, c’est aussi ça. On parle ici d’une boule d’hydrogène et d’hélium qui existe à une distance d’environ 149,6 millions de kilomètres de notre planète. Il se tient bien au centre de la galaxie de la Voie lactée, et les huit planètes de notre système, des astéroïdes, des comètes, bien de la poussière, et une couple de planètes naines tournent autour de lui.

Comme un oignon, et comme la Terre, le Soleil, il a des couches. Au centre, on trouve un noyau composé de gaz. Le noyau, c’est comme un four : c’est là que la fusion des atomes a lieu. C’est donc l’épicentre de la création d’énergie du Soleil*. Les couches suivantes sont appelées des atmosphères. La plus basse des deux, la photosphère, émet les radiations et la lumière qu’on perçoit d’ici. La deuxième est beaucoup moins brillante, elle forme un anneau rougeâtre d’atomes d’hydrogène brûlants. C’est la chromosphère. Et finalement, la couronne. Elle ne brille pas, mais elle est immense. Elle s’étend sur des milliers de kilomètres, jusqu’à Pluton! C’est dans la couronne que le plasma peut voyager jusqu’à nous et créer des aurores polaires

L’étoile influenceuse

Cette boule en fusion influence notre vie, même sans réseaux sociaux. D’abord, sans le Soleil, il n’y aurait pas de réseaux sociaux du tout, parce qu’il n’y aurait pas de vie sur Terre… L’énergie lumineuse (la lumière) et l’énergie thermique (la chaleur) qu’on reçoit permet d’avoir de l’eau à l’état liquide. C’est dans l’eau que la vie est apparue ici. C’est donc non-négligeable. En plus, il ferait un froid intolérable si on n’avait pas notre boulette de feu pour nous réchauffer. 

L’énergie du Soleil c’est aussi une bonne partie de la nourriture des plantes; ça permet la photosynthèse. Rappelle-toi quand on te parlait de chaîne alimentaire, qui était tout en bas de la chaîne? Les végétaux. Sans le Soleil, il n’y aurait plus de nourriture pour les animaux, et pour nous. La salade niçoise que tu dégustes sur la terrasse, elle ne pourrait pas exister sans le Soleil. En plus, les UV contribuent à nettoyer les eaux naturelles de molécules indésirables. On ajoute à ça que les animaux se servent de la réflexion de la lumière du Soleil pour s’orienter. Et nous, on peut utiliser l’énergie du Soleil grâce au panneaux solaires. Beaucoup de belles utilités. 

Le rayonnement solaire est aussi responsable des climats sur la Terre et d’une grande partie des phénomènes météo. Sans le Soleil, il n’y aurait pas d’arc-en-ciel. 🙁 Il fait aussi varier la température de l’eau des océans et influence les courants principaux, ceux qui entraînent et dévient les trajectoires des tempêtes. C’est aussi le Soleil qui gère nos journées et nos saisons (en équipe avec notre planète, mais quand même).

On n’a pas vraiment besoin de convaincre personne de l’importance du Soleil, on veut juste rendre un hommage bien mérité à une boule de gaz presque ordinaire qui rend nos vies (possibles et) meilleures. C’est vrai qu’il peut être fort et étouffant, que les canicules ce n’est pas toujours faciles**. On est plusieurs à avoir une relation amour-haine avec le Soleil : on s’ennuie de lui en hiver, sa chaleur et sa lumière nous manquent mais on est plus capable de le voir en été, on est brûlé et suant et on veut juste que ça finisse (lire ici : « Non aux îlots de chaleur! »). 

Mais, entre nous, y’a rien comme se lever le matin et voir un rayon de lumière entrer par la fenêtre. Y’a rien comme les oranges et les roses merveilleux d’un coucher de Soleil. Et si c’est au dessus des montagnes, on pleure. Y’a rien comme un après-midi clair à profiter de la chaleur, couché dans le gazon. Y’a rien comme le moment où le Soleil sort de derrière les nuages après un orage en été. Y’a juste rien comme le Soleil. 

* Cette énergie est tellement puissante que le Soleil émet 40 000 watts de lumière sur chaque pouce carré de sa surface. En comparaison, les ampoules qu’on installe chez nous, c’est 40, 60 watts… 

** Les raisons pour lesquelles on trouve parfois le Soleil tannant ne sont généralement pas naturelles. Pourquoi vivons-nous des canicules? En partie à cause de l’augmentation de l’effet de serre, et ça, c’est un peu à cause de nous…. 

Sources images : NASA Goddard Space Flight Center, Pixabay, Pixabay