On t’a déjà parlé de biodiversité et de l’importance de la conserver. On t’a même donné des trucs pour mieux l’observer!

Quand on parle de biodiversité, souvent, on mentionne le nombre d’espèces dans un écosystème (aka la richesse spécifique). Mais dans le fond, à quoi on fait référence quand on parle d’espèce? Un lapin, un érable, une tortue… Ok, mais quelle sorte de lapin, d’érable ou de tortue? Hé bien, la « sorte » à laquelle on fait référence, c’est l’espèce.


Le belle face de la tortue serpentine


Selon la définition biologique du terme, l’espèce, est un « ensemble de populations dont les membres sont en mesure de se reproduire entre eux dans un environnement naturel et de donner naissance à une descendance féconde. »* Les individus d’une même espèce – exemple : les tortues serpentines – se ressemblent et sont capables de se reproduire entre eux. La tortue serpentine est donc une espèce de tortues (une « sorte » de tortues) différente de la tortue peinte. Les deux espèces se ressemblent et ont un mode de vie semblable (dans le sens que ce ce sont des tortues), mais les micro-différences dans leur habitude, dans leur diète et dans leur ADN fait qu’elles sont deux espèces à part entière. Dans l’exemple ici, le mot tortue pris seul fait référence à une autre catégorie dans la classification du vivant.

On t’entend nous demander : « Oui, mais les tortues là, elles le savent pas quelle tortue appartient à quelle espèce! Elles pourraient ben se reproduire avec n’importe quelle tortue! ». Vrai. Mais leur petits ne seraient peut-être pas viables. Et s’ils le sont, est-ce que cet hybride sera en mesure de se reproduire? Probablement pas. Ce genre de questions donne pas mal de maux de tête aux gens qui étudient notamment la génétique du canard colvert et du canard noir. En théorie, ce sont 2 espèces mais leur gênes seraient tellement mélangés que les petits des 2 espèces sont souvent viables ET féconds. La conclusion : ces 2 canards appartiendraient probablement à la même espèce… à suivre!


Une maman colvert


La définition d’espèce, c’est aussi controversé que le nombre d’espèces. Les définir et les calculer, c’est un travail de longue haleine!



* Définition tirée de Biologie, Campbell et Reece, 3e édition.




Sources images : Pixabay, Pixabay

NOS DERNIERS ARTICLES

  • Les fourmis : à chacun son métier
    Tu as probablement déjà observé un rang achalandé de fourmis qui se suivent ou vu le film d’insectes révolutionnaires FourmiZ ou […]
  • La saison des canicules
    Maximum de 31 degrés Celsius en après-midi, avec un humidex de 45 et des risques d’orages, chaleur accablante… On n’a pas […]
  • Les bébêtes de plancher, tes colocs avec plus de pattes
    Dimanche matin, c’est ben tranquille dans l’appart. À ton deuxième café, tu commences à planifier ton après-midi au pot-luck chez Fred. […]