Un voyage au pays des caribous

Aujourd’hui, on jase cervidés. Un caribou, c’est bien différent d’un cerf de Virginie ou d’un orignal. C’est pas le cervidé le plus commun dans le sud du Québec, mais on aimerait te faire voyager un peu…

Pour voir des caribous, tu dois être patient et aventurier et te rendre à une de ces quatre destinations: Charlevoix, Val-d’Or, la Gaspésie ou le nord du Québec.

Caribou des bois

Caribou des bois

Écotypes

Au Québec, on ne trouve que la sous-espèce appelée caribou des bois. Selon la position géographique des populations, on divise le caribou des bois en 3 autres groupes qu’on appelle écotypes: le forestier (souvent juste appelé «caribou forestier»), le migrateur et le montagnard. Il existe 2 grands troupeaux de caribous des bois migrateurs dans le nord du Québec tandis que le caribou des bois montagnard se trouve en Gaspésie (si t’es un lève-tôt ultra chanceux, tu peux en voir au sommet du mont Albert ou du mont Jacques-Cartier dans le parc national de la Gaspésie).

L’écotype forestier, se promène un peu partout dans la forêt boréale entre le lac St-Jean et le Labrador (C’est grand ça. Jette un coup d’oeil à la carte!). Des très petites populations isolées de l’écotype forestier se trouvent aussi dans Charlevoix et à Val-d’Or.

Carte des écotypes de caribous des bois au Québec

Carte des écotypes de caribous des bois au Québec

Comme vous le voyez sur la carte, les caribous au Québec sont souvent en petits groupes isolés. Et l’isolement, c’est une de leurs principales menaces. C’est causé, entre autre, par la coupe forestière et les feux de forêts qui favorisent la repousse de plantes qui sont très appréciées des ours et des orignaux. Ces derniers attirent les loups qui sont aussi les prédateurs des caribous. Aaaah la mosaïque alimentaire…!

 

Du panache

Si tu croises un cervidé (chanceux!), reste calme et regarde son panache. Les caribous portent fièrement le bois en arc recourbé un peu vers l’avant. Le mâle et la femelle ont tous les deux des bois, comparativement aux cerfs et aux originaux où c’est seulement le mâle qui porte le panache. Ils mangent beaucoup de lichen (cette fascinante mousse turquoise, orange ou jaune: un mélange de champignon et d’algues) qui pousse abondamment dans la forêt boréale et la toundra.

Caribous des bois

 

Controverse

Si tu te demandes pourquoi t’as entendu parlé des caribous récemment, c’est qu’en mars dernier, le gouvernement du Québec a pris la décision de ne pas protéger la population de caribous forestiers de Val-d’Or et d’autoriser le développement de routes et d’un projet minier. Pas très bon pour la survie de la petite population qu’on estime à 18 individus. Il a été question de les déplacer ou d’importer des individus d’ailleurs dans la population, mais vu le stress engendré chez les animaux par un déménagement (1er juillet, anyone?), ces solutions n’ont pas été retenues. En fait, la population a carrément été laissée à elle-même. Les coûts d’un plan de rétablissement seraient trop élevés par rapport aux chances de réussite.

Qu’est-ce que tu peux faire concrètement pour aider ces bêtes? Continuer de fréquenter les parcs de conservation de manière responsable. En continuant de te renseigner et d’être dans la nature, tu développes tes connaissances et ton esprit critique. Ça te permet de faire des choix de consommation et de vie judicieux, en fonction de tes moyens mais aussi de l’environnement!

 

Et c’est pas juste le caribou qui te dit merci! 🙂

 

 

 

Source images : Pixabay, MFFP