Un Noël blanc bien utile

D’abord, on te souhaite un joyeux Noël! On le sait que toi qui lis notre blogue, même si t’es en famille ou entre amis, tu aimerais sûrement un p’tit quelque chose de super brillant à lancer entre deux bouchées de dinde ce soir. Alors voici notre ton hot topic pour aujourd’hui…

On t’a parlé des flocons de neige et on t’a parlé des stratégies qu’utilisent les animaux pour passer à travers l’hiver mais savais-tu que plusieurs petits animaux utilisent carrément les bancs de neige comme stratégie hivernale? Non? Ben lis ce qui suit!

Pistes de souris sur la neige

Parmi les animaux qui restent actifs, il y a beaucoup de petits mammifères qui profitent de la neige pour se déplacer ou stocker de la bouffe comme dans un congélateur. Les souris, les campagnols (ta grand-mère dirait «les mulots») et les musaraignes creusent des labyrinthes dans la neige dignes du métro de Montréal! Ces tunnels leur permettent d’atteindre leur buffet de Noël ou bien simplement de se promener. Comme la bouffe se fait aussi plus rare en hiver, ils se creusent des petits garde-mangers dans la neige et y cachent des p’tites graines, des p’tites feuilles, des p’tits fruits, etc. En plus, quand il fait super froid, dans le banc de neige, c’est plus chaud! Alors ces petits animaux se réchauffent avec de la neige!

Souris dans la neige, par George Wheelhouse

Évidemment, les cycles circadiens hivernaux (24 h dans la vie d’un vivant) de ces petits mammifères sont perturbés par les changements climatiques qui rendent nos hivers pas tout à fait réguliers. Les épisodes de pluies font fondre la neige et bousillent les tunnels et mettent à découvert les réserves de nourriture en plus de faire fondre les réserves congelées. On leur souhaite donc une belle grosse bordée de neige pour Noël!

 

 

 

Source image : Pixabay et GeorgeWheelhouse.com