Si tu as cliqué sur le top 7 des meilleures chutes, c’est bien parce que tu aimes te balader en nature, d’autant plus lorsqu’il y a une chute au fil du sentier forestier. Tu aimerais chasser les chutes, mais tu ne sais pas par où commencer? Tu as déjà une collection de chutes bien remplie? Tant mieux, car cet article est fait pour toi, oui toi qui va à la rencontre des merveilles de la nature! 

On dit qu’une chute c’est gigantesque, et l’on en connait quelques-unes, telles que les chutes du Niagara, les chutes de Rawdon ou encore les chutes Montmorency. Oui, je sais, il y en a beaucoup d’autres presque autant connues, selon la région où tu habites. Les chutes présentées ici sont accessibles autant par la route que par leur gratuité. Il y en a tellement qui méritent notre regard que je suis certain que tu en as tout plein d’autres à suggérer! 

Mais l’idée que j’aimerais te partager, c’est celle de l’exploration en territoire méconnu, une aventure un peu hors des sentiers battus. Je veux te faire découvrir de superbes endroits auxquels tu n’aurais peut-être jamais pensé aller, des chutes grandioses qui n’ont pas toujours l’occasion d’accueillir de nombreux visiteurs, mais qui ont plutôt la chance de recevoir la visite de véritables chasseurs de chutes!  

Sans plus tarder, voici 7 chutes extraordinaires et méconnues. Ça se peut que tu les aies déjà visitées, ça se peut aussi qu’il y en aies d’autres que tu trouves plus belles et attrayantes. C’est normal, il y en a tellement et on n’aura jamais pu si bien dire que tous les goûts sont dans la nature! Voici un petit palmarès des accès gratuits et de proximité, au fil des routes.  

1. Chutes de la Petite-Rivière-Bostonnais – Mauricie  

Cette belle chute est située entre le lac Saint-Jean et Trois-Rivières, sur la route 155 à proximité de La Tuque. Les quelques sentiers faciles d’accès aboutissent à un belvédère qui surplombe les chutes à 35 mètres d’altitude. Cette région offre aussi une gamme de circuits touristiques et d’interprétation de la nature. Elle en vaut le détour.   

2. Chute Kabir Kouba – Québec 

Sur le site de la chute Kabir Kouba, située sur la rivière Saint-Charles à Saint-Amand, en plein cœur de Québec, tu auras l’occasion d’observer une géologie particulière. La falaise offre une vue imprenable culminant à 42 mètres d’altitude sur le canyon creusé à même le Bouclier Canadien. Tu remarqueras les strates de roches sédimentaires, un type de formation rocheuse qui conserve des fossiles de près de 450 millions d’années.  

3. Parc des Chutes-de-la-Chaudière – Lévis 

La rivière Chaudière est une des grandes rivières au sud du fleuve Saint-Laurent. Elle traverse plusieurs municipalités et est très utilisée pour son rendement énergétique. Plus les rivières sont grosses, plus les chutes le seront également, dépendamment bien sûr du dénivelé terrestre. Comme pour beaucoup de sites, un parc avec sentiers de marche sont accessibles à l’année. La pêche y est également pratiquée au pied des chutes qui bouillonnent férocement. Aussi, comme aux chutes Montmorency, un pont offre un spectacle époustouflant à 23 mètres au-dessus de la rivière dont l’eau chute 35 mètres plus bas : tu peux te sentir à une hauteur de 20 étages, ce qui n’est pas rien.  

4. Chutes Lysander – Inverness 

À 30 minutes de l’autoroute 20, près de Val-Alain (S-266), ce petit coin de paradis est un endroit parfait pour se reposer entre Québec et Montréal. Il y a deux côtés. Le premier, côté sud, est aménagé d’un escalier longeant la puissante chute d’en amont en aval. L’autre côté, c’est le camping. Cette partie offre un petit sentier menant à un pont en surplomb de la forte chute. Cette chute est vraiment énorme, même si elle est étroite, elle en vaut le détour car le paysage est parfait pour y faire un pique-nique en famille.  

5. Chutes Maddington – Maddington Falls (Victoriaville)

Maddington Falls est une petite municipalité entre Montréal et Québec, à moins de 10 minutes de l’autoroute 20. Un éco-sentier y est simplement aménagé afin de nous inviter au pied de la petite, mais bouillonnante chute sous les ponts. Le plus époustouflant, c’est l’esprit relaxe du lieu. Un paysage reposant sur des roches sédimentaires métamorphiques de type schiste, c’est quelque chose qu’on ne voit pas tous les jours. Tu peux te saucer les pieds et même pêcher à quelques endroits.  

6. Parc des Sept-Chutes – Saint-Georges

En pleine forêt centenaire, en suivant les sentiers, tu arrives à la passerelle de l’Alliance qui passe à pas moins de 25 mètres au-dessus des chutes. La rivière Pozer est également longée par des pistes cyclables, des terrasses et d’un xylophone géant…? Oui, mais ce n’est pas le seul attrait, car tu as au moins 8 kilomètres de sentiers à faire dans ce grand parc pour t’instruire sur la faune et la flore locale. L’intérêt de faire le voyage, c’est de découvrir la région!  

7. Chute Jean-Larose – Beaupré 

Au Mont-Sainte-Anne, le canyon culmine à 76 mètres au-dessus ou en-dessous de toi. Les 4 kilomètres de sentiers te permettent de suivre les 4 paliers qui longent la chute. Deux ponts suspendus vont te faire traverser la rivière Sainte-Anne et t’amener à 2 belvédères qui offrent, bien sûr, une vue exceptionnelle sur le long filet d’eau qui s’écoule. En été, une activité à couper le souffle est organisée et payante, soit la descente du canyon en rappel… ouf! Mais attention, le site est sujet à la réfection des installations, et certains sentiers sont moins accessibles.  

Qu’est-ce qu’une chute? 

Vite fait, une chute peut aussi bien être une déformation de la croûte terrestre, qu’une érosion massive sur trajet d’une rivière. Les accidents géologiques sont nombreux : faille géologique, glaciation, soulèvement de plateaux ou même tremblement de terre peuvent façonner le lit des rivières. L’érosion est effective lorsque des substrats rocheux tendres se désagrègent, que la terre soit meuble (autrement dit, qu’elle ait peu de cohésion) ou que la roche soit de type calcaire.  

Petit concours

Les chutes sont parfois et même souvent des endroits éloignés. Pour les découvrir, il faut souvent aller les chercher plus loin qu’on ne le pense. C’est ça le véritable esprit d’un chasseur de chutes! On t’invite alors à rapporter les chutes que tu vas trouver dans ta région. Certaines chutes pourraient même être encore plus méconnues que celles présentées dans ce texte. Envoie-nous tes plus belles photos de ta collection de chutes.  

Par : François-Vivier, éducateur-naturaliste

Sources images : GUEPE, Pierre-Olivier Fortin, Fra Lambert, Active Steve

NOS DERNIERS ARTICLES

  • La nomenclature binomiale
    Lors de tes balades en forêt, il t’est surement déjà arrivé de t’écrier : « Oh, regardes comme il est cute l’écureuil! », en le voyant se balancer de branche en branche. Si, pendant ta balade, tu étais accompagné.e par un.e naturaliste, […]
  • Dindon sauvage
    Originaire du Centre-du-Québec, je me rappelle quand j’étais petite, je n’ai jamais vu l’ombre d’un dindon sauvage. Aujourd’hui, quand je retourne voir ma famille, il n’est pas rare que […]
  • Les conifères, champions des arbres
    Depuis le primaire, tu as surement entendu dire qu’au Québec, on a des forêts mixtes. Et si tu écoutais à ce moment-là, tu auras aussi appris qu’une forêt mixte, c’est une forêt […]
  • Comment bien reconnaître un minéral?
    Pour identifier un minéral*, il faut utiliser les propriétés qui le rendent unique. Avec 4000 minéraux découverts par l’humain sur Terre, il faut plus que simplement le regarder. Bien que sa couleur, […]
  • Les plantes en absorbent
    Nous habitons sur environ 470 millions d’années de végétaux et d’animaux décomposés en terre. Dans cette terre qui ne cesse de s’accumuler, toutes sortes de gaz, de minéraux […]