Et si on te disait qu’un superhéros aux pouvoirs de survie démesurés existe pour de VRAI en nature? Tu ne nous crois pas? Watch out pour le tardigrade! 

  • Il peut survivre à des températures passant de + 150°C à -272°C (pendant 8 h !!!) 
  • Il peut vivre de quelques semaines à un siècle… tsé comme dans 100 ans! 
  • On le retrouve dans tous les écosystèmes possibles (ou presque) : au fond de l’océan, sur l’Himalaya, en Antarctique, dans le sol, dans le sable des plages, les rivières, les lacs, les ruisseaux, sur les mousses, les lichens, les algues et les plantes. Et même dans la minuscule flaque d’eau éphémère devant chez toi.  
  • Il peut supporter le manque d’oxygène et les pressions six fois plus élevées que celles du fond de l’océan. 
  • Un musée a trouvé des spécimens séchés dans un herbier de 120 ans qui ont repris vie, une fois réhydratés. 

Pis si ça c’est pas assez pour te convaincre, les scientifiques l’ont envoyé dans l’espace… l’espace, là où il y a rien à part le vide spatial et les radiations cosmiques! Et il est revenu sur terre, vivant! Boom! 

Tout ça avec le surnom le plus cute ever : l’ourson d’eau.  


Qui est-il?

Pour te décrire le tardigrade, on peut le comparer à un sac à aspirateur dodu, d’une longueur moyenne d’un demi-millimètre, qui se déplace lentement de façon un peu pataude. Même s’il vit majoritairement dans l’eau, il ne nage pas, mais c’est plutôt un marcheur, avec ses 8 pattes ornées de petites griffes. Certaines espèces de tardigrades semblent avoir des yeux mais ce ne sont pas des yeux à proprement parler; ils sont composés d’une unique cellule photoréceptrice et ne sont donc pas des organes.  

Son costume de superhéros s’appelle une cuticule et il peut sembler gris, bleuâtre, brun jaune, rougeâtre ou brun selon la couleur même de sa « coquille » et du contenu de son système digestif (yummy!). Lorsqu’il grandit, le tardigrade va muer, donc changer de cuticule, et peut même se servir de cette dernière comme protection pour ses œufs, qu’il pondra à l’intérieur avant de s’en départir.  

À l’heure du lunch, il perce les plantes avec les deux stylets qu’il a dans la bouche et se nourrit des cellules de ces dernières. Il peut aussi chasser d’autres organismes unicellulaires ou micro animaux comme les rotifères, et même être cannibale. Pas de nourriture disponible? No problemo! Cet animal a déjà démontré qu’il peut survivre jusqu’à 30 ans (!!) sans manger ni boire! 


Comment fait-il pour survivre à tout ça?  

Il se déshydrate et entre dans un état végétatif en réduisant ses fonctions vitales à 0,01 %. Juste au cas où tu as lu trop vite… 0,01 %!!! On appelle ça la cryptobiose. Notons qu’il y a plusieurs types de cryptobioses selon l’élément qui vient à manquer : anhydrobiose, s’il n’y a plus d’eau, anoxybiose, si c’est l’oxygène et cryobiose, lorsque c’est la chaleur qui fait défaut. Pendant ce processus, il peut se mettre en boule, gonfler, devenir rigide et même produire un sucre qui protégera ses cellules.

On dit parfois que les tardigrades sont IMMORTELS… c’est malheureusement faux. Malgré tous ses superpouvoirs, beaucoup de scientifiques te diront qu’ils en ont malheureusement tués, et ce facilement (sans faire exprès hein!), lors de la prise d’échantillons. Ils sont même considérés comme étant assez fragiles à manipuler. 


Bien qu’ils puissent survivre à toutes sortes d’épreuves assez extrêmes (coucou les rayons directs du soleil dans l’espace), ils préfèrent quand même vivre dans des petits endroits cozy avec un peu d’eau, des cellules végétales en quantité et peu de prédateurs. 

Autant dire qu’on est carrément in love avec les tardigrades! 




Sources images : Darron Birgenheier, Frank Fox

NOS DERNIERS ARTICLES

  • Le plein air, c’est quoi?
    Escalade de glace aux Chutes Montmorency, randonnée pédestre en plein cœur des Laurentides, kayak de mer autour de l’Île-aux-Amours, au Bic, rabaska sur la rivière des Prairies, canot-camping sur le St-Maurice, vélo de montagne sur […]
  • Le mystère des cocottes
    « Ben voyons!! Pourquoi toutes les cocottes sont dans le haut du sapin? », s’est exclamée la madame bien étonnée. Premièrement, c’est une excellente question! La distribution des cônes sur un conifère, c’est assez mystérieux, en effet. Et […]
  • Des morts vivants en forêt : le bois
    Aujourd’hui, en ce doux jour de novembre, même si l’Halloween est passé, on te propose des morts vivants mystérieux. En plein festival de la branche, c’est le moment de célébrer les fonctions du bois, et ce, sous toutes […]
  • Tardigrade : quand Clark Kent a de la compétition
    Et si on te disait qu’un superhéros aux pouvoirs de survie démesurés existe pour de VRAI en nature? Tu ne nous crois pas? Watch out pour le tardigrade!  Il peut survivre à […]
  • Histoires de bibittes
    Textures étranges, des pattes qui n’en finissent plus, des bibittes plus rapides que leur ombre, des animaux avec des verrues… ben oui, c’est l’Halloween! Plusieurs légendes et histoires fantastiques sont souvent inspirées […]