Rando dorée de fin d’automne

Il fait un peu froid. C’est vrai. On n’est pas encore tout à fait habitués à la baisse de luminosité. C’est vrai. Il pleut sans arrêt. Aussi vrai, même que des fois, il neige… Mais novembre, c’est un des meilleurs mois pour explorer la nature!! Pourquoi?

  1. Personne ne sort en novembre, parce qu’il fait froid, on n’est pas encore habitué à la luminosité hivernale et il pleut tout le temps… C’est donc la tranquillité totale sur les sentiers.
  2. Plus aucune feuille dans les arbres, et ça révèle les secrets des animaux arboricoles.
  3. Les herbes et les fougères dorées, c’est juste trop beau.

Alors, prochaine fois que le soleil brille, prends ton courage à deux mains et sors de la maison. Tu vas voir, on a raison. Pour faciliter ton expédition, voici nos suggestions de rando de late automne.

 

Les parcs-nature montréalais
Évidemment, qu’on allait te proposer les parcs-nature de Montréal, c’est notre deuxième maison! Peu importe le parc que tu choisis, tu peux parcourir plein d’écosystèmes différents. Les pics bois sont assurément au rendez-vous (spécialement au secteur Héritage du parc-nature de la Pointe-aux-Prairies), les fougères sont malades (au Havre-aux-Tortues) et les roseaux sont tellement dorés qu’ils donnent mal aux yeux (au secteur de la Péninsule du Bois-de-Liesse). La plupart des parcs sont accessibles en transport en commun, sinon, ils ont tous des stationnements payants. Attention : certains c halets d’accueils sont fermés en novembre, jète un coup d’oeil ici avant de partir!

 

Réseau de sentiers des Orphelins
V’là un réseau de sentiers très bien aménagés pour les marcheurs en quête de petits challenges. Le secteur Nord est de loin le plus beau, quoique l’accès soit plus ou moins indiqué (quand tu sens que tu n’es pas à la bonne place, t’es probablement arrivé). Un premier tronçon sur le Corridor aérobique t’amène au départ des sentiers. Puis, une montée facile mène au belvédère sur le Lac Saint-François-Xavier (wow) en passant par une méga cute tourbière. C’est complètement perdu dans les Laurentides, mais c’est un petit joyaux pour les amateurs de randonnée. À faire absolument.

Réseau de sentiers des Orphelins, corridor aérobique

 

Parc national des Îles-de-Boucherville
Pour un dépaysement à quelques minutes de Montréal, tellement proche que t’as même pas le temps de te rendre sur la rive-sud que tu es déjà rendu, c’est un arrêt aux Îles de Boucherville qu’il te faut. La SÉPAQ t’accueille sur ce petit archipel “parc-nationalisé”. T’auras qu’à lever les yeux pour voir les cerfs de Virginie couchés dans les hautes herbes. C’est aussi un des coups d’oeil les plus romantiques du fleuve. Promis. (Sache qu’il y a un frais d’entrée, comme dans tous nos parcs nationaux.)

 

Le Parc des Grèves 
T’es un amateur de passerelles? NOUS AUSSI! Tu vas être servi à Sorel, au Parc des Grèves avec sa passerelle longeant un ruisseau sur plus d’un kilomètre. Il faut faire abstraction du parc de résidus miniers qu’on voit apparaître une fois de temps en temps entre les branches, mais le fleuve et la pinède du parc le font vite oublier. Oiseaux, renards, conifères, let’s go les passerelles!

 

PS. Quand tu marches, t’as pas froid. On te le jure.