C’est une question qui nous est souvent posée. Quoi faire si on trouve un oiseau blessé? D’abord, qu’il soit blessé, malade ou orphelin, la première chose à faire est de contacter un centre de réhabilitation pour la faune sauvage. Au Québec, il est possible de contacter le Nichoir qui donne des soins aux oiseaux blessés et les relâche après leur rétablissement. 



Si l’oiseau ne semble pas saigné, qu’il n’a pas l’air d’avoir de blessures graves et que ses yeux ne sont pas enflés, le chances sont élevées qu’il ait seulement besoin de temps. Un oiseau qui a foncé dans une fenêtre par exemple, n’est pas besoin de soins intensifs, mais il devient très vulnérable à la prédation quand il se remet de sa collision. Alors, première chose à faire, c’est de la le mettre en sécurité. Il faut trouver une boîte ou un sac pour y mettre l’oiseau. Quand tu pars à la recherche de ta boîte, demande à quelqu’un de garder un oeil sur l’oiseau pour que personne ne le mange, ou marche dessus. Installe du papier essuie-tout dans le fond de la boîte et fais quelques des trous sur les côtés et dans le couvercle. Lorsque tu déplaces l’animal, mets des gants protecteurs pour éviter les éraflures ou juste le contact avec ta peau. Après, lave tes mains.

Ferme la boîte et laisse-la de côté. Tu peux même mettre une serviette dans la boîte : la noirceur et la chaleur devraient aider son rétablissement. Une fois que l’oiseau sera dedans, il faut déplacer la boîte le moins possible.

Il n’est jamais conseillé de donner à boire ou à manger à un oiseau. 


Après une heure ou deux, si l’oiseau est remis sur pieds, tu devrais l’entendre frapper des ailes dans sa boîte. C’est le signal qu’il est prêt à retourner dans la nature. Prends ta boîte et dirige-toi vers un endroit boisé, loin des bâtiments qui pourraient confondre l’oiseau. Pointe la boîte ou le sac en direction des arbres et ouvre-la pour laisser l’oiseau s’envoler. Bravo!! Si l’oiseau refuse de s’envoler, contacte ton centre de rétablissement*.


BANG! (。•́︿•̀。)


Deux mentions spéciales pour finir : si c’est un oiseau de proie ou un très grand oiseau (une bernache ou un héron, par exemple), il est très important de contacter des experts avant de faire quoique ce soit. Même blessés, ces animaux peuvent être dangereux. 

Après avoir aidé ton oiseau, le relâcher dans la nature est très important. Garder un animal sauvage en captivité est illégal à moins d’avoir un permis et peut avoir des conséquences graves pour l’animal et pour toi. Un oiseau veut être libre, et ne garde pas de lien avec ses parents et ne s’attachera probablement pas à toi, comme un chien ou un chat le ferait. Alors, même si tu sens qu’un réel lien s’est créé entre toi et ton oiseau blessé, let it go



* La SPCA n’est pas un centre de rétablissement pour la faune sauvage. Il ne pourront pas t’aider avec un oiseau blessé, ou n’importe quel autre animal non-domestique.  




Sources images : PxHere, Wiki

NOS DERNIERS ARTICLES