Les plantes printanières

Après un hiver pas pire long, ça fait du bien de parler du printemps! Un jour pas si lointain, la neige et surtout la glace sera fondue et tu pourras voir apparaître un peu de verdure à travers les îlots de neige et les mares temporaires. Dès avril, pas mal de choses vont commencer à bouger dans la nature. On t’a déjà parlé de la sève et du sirop, dans quelques semaines, on t’amène à un concerto de musique naturelle avec le chant des grenouilles (spoiler!) et aujourd’hui, on te parle des plantes printanières!

Avant même que les feuilles apparaissent dans les arbres, t’as la chance d’observer des fleurs sur les parterres et dans le sous-bois. Une fleur, ça demande pas mal d’énergie à la plante pour pousser. Ça lui prend donc souvent, pas mal de luminosité. C’est pas au milieu de l’été, quand toutes les feuilles des arbres assombrissent le sous-bois qu’on va voir des beaux tapis de fleurs… mais bien au printemps AVANT que les feuilles poussent! Beaucoup de ces fleurs ont emmagasiné de l’énergie dans des bulbes ou des rhizomes et juste au moment où le sol commence à se réchauffer, c’est là qu’elles émergent pour le plaisir de nos yeux.

Tussilage

Quoi, c’est pas un pissenlit? Hé bien non! Le tussilage est une plante à fleur jaune qui ressemble à des petits soleils. L’énergie emmagasinée à l’automne dans ses rhizomes lui permettent de pousser très tôt au printemps, à travers les feuilles mortes. C’est aussi une plante pionnière: une des premières à pousser dans des sols pauvres en nutriments. Fun fact: les fleurs s’ouvrent et se ferment en fonction de la luminosité.

 

Trille blanc

Magnifique fleur blanche à grands pétales, le trille blanc est une plante des érablières qui possède un développement super lent tout comme ses cousins le trille ondulé et le trille rouge. Les trilles ont 15 stades de développement et fleurissent entre 7 et 10 ans après leur germination. C’est une espèce vulnérable, qui met beaucoup de temps à pousser et qui se fait manger pas mal par les cerfs de Virginie. Viens te promener dans le secteur des Champs du Parc-nature du Bois-de-Liesse en mai: le sous-bois est couvert de ces jolies fleurs!

 

Galanthus

Une autre plante qui pousse à travers la neige; elle est aussi appelée perce-neige. Cette petite plante produit des fleurs blanches comme la neige (héhé) en clochette qui font face au sol. Bien que plusieurs plantes du sous-bois soit comestibles, on ne te conseille pas d’ajouter celle-ci à une salade… vomissements et diarrhée en vue.

 

Sanguinaire du Canada

Une plante avec des grandes feuilles magnifiques dont les fleurs ne durent que quelques jours! Lorsqu’elles poussent au printemps, les feuilles sont enroulées autour de la fleur pour la protéger du froid. La fleur fleurit avant que les feuilles n’aient fini leur développement. Son nom vient du fait que sa sève est rougeâtre et peut teindre la peau et les vêtements. Fun fact: ses graines sont dispersées par les fourmis!

 

Ce qui est dommage de ses plantes c’est qu’après leur floraison qui déjà ne dure pas très longtemps, on perd ces plantes dans le feuillage. Quand les feuilles des arbres sont complètement poussées, c’est là que les plantes d’ombres prennent le dessus. On commençera à voir plus de fougères et d’autres petits arbustes. Si tu veux prendre quelques clichés de ces fleurs en bordure des sentiers, concentre tes randos au début mai pour ne rien manquer!

 

 

Sources images : Wikipédia, Anne F. Préaux, Pixabay