Qui est ce sublime mammifère au pelage de feu, au regard perçant qui aime bien chasser le lapin dans la neige? Un magnifique canidé, reconnu pour sa technique de chasse dans la neige (on t’explique ça ici) et agile comme un félin. En cette veille du jour de l’an, on aimerait avant tout faire briller, autant que la robe de ta matante Jocelyne au party du réveillon, cet animal bien aimé qu’est le renard roux. 



Festin

Le renard roux est un des mammifères sauvages les plus répandus au monde. Il fait partie de la famille des canidés, un sous-groupe de l’ordre des carnivores. Il est donc un consommateur secondaire dans la grande mosaïque alimentaire de la forêt. Ses dents sont donc bien différenciées pour être capable d’attraper toutes sortes de petites proies et même, de la volaille! On parlait du lapin plus haut, mais le renard peut très bien se satisfaire d’écureuils, de canards, de dindons, de souris et des fois, en ville, de chats. #pasdifficile Il est aussi pas mal clever et en hiver, comme il reste actif, il a même pensé se trouver des cachettes dans les bancs de neige pour congeler ses proies en trop. Très prévoyant!

Le territoire des renards roux est très étendu. De l’Alaska et du Nunavut jusqu’au sud des États-Unis, il est présent même en ville. Au nord, son territoire chevauche de plus en plus celui du renard arctique. Les changements dans le climat donneraient un avantage au renard roux puisqu’il a beaucoup moins fine bouche que le renard arctique qui se nourrit de presque juste de lemmings. Les limites du territoire du renard arctique remonte donc de plus en plus vers le nord au fur et à mesure que les renards roux gagnent du terrain par le sud. Et ce, même si le renard arctique est beaucoup mieux adapté que les renards roux aux écosystèmes nordiques.


Grands apparats

On a longtemps utilisé sa fourrure pour en faire des manteaux et des foulards. Son pelage orangé est doux et très fourni, surtout en hiver. Il est aussi fluffy qu’il en a l’air! On parle « d’orangé » et de « roux » depuis le début, mais on retrouve dans la nature, des variantes dans la couleur de leur pelage. Un peu comme l’écureuil gris qui peut parfois être complètement noir, le renard roux peut être argenté ou noir. C’est une chance en or d’observer ces individus! (T’es mêlé hen?) Comme pour l’écureuil, c’est un taux différent de mélatonine qui lui donne ces couleurs particulières. Ceci dit, le bout de la queue est toujours blanc et ses pattes toujours foncées.



Rusé comme un renard

Comme beaucoup d’animaux sauvages, les renards ont les sens très aiguisés et ils savent très bien les utiliser! Ils peuvent entendre et sentir des rongeurs à travers la neige ou dans leur terriers et voir des très petits mammifères passer dans le feuillage du sous-bois. On reconnaît les pistes d’un renard dans la neige par des trous minces (il a de petites pattes) et presqu’en ligne droite, ce qui est très différent des lapins (en forme de Y) ou des écureuils (toujours 2 trous côte-à-côte) ou d’autres canidés comme les chiens qui sont souvent accompagnés des traces de souliers de leur maître.

Tu l’auras deviné, le renard est très actif en hiver. Même s’il profite des grands froids pour rester dans son terrier, il utilise beaucoup la neige pour son alimentation, ce que peu de grands mammifères font. Si tu désires l’observer proche de chez-toi, on te recommande une p’tite sortie dans un parc, un petit boisé ou un espace en friche. Apporte-toi un bon manteau et beaucoup de patience dans ton sac à dos!




Sources images : Pixabay, pxfuel

NOS DERNIERS ARTICLES