« C’est quoi le deal avec le gros front des baleine? »

Pourquoi certaines baleines ont des bosses sur la tête? Ce n’est pas parce qu’elles ont foncé dans des rochers… (-‸ლ) Ce sont des melons! Ces bosses sont en réalité des amas graisseux qu’on retrouve au niveau du front des baleines juste devant leur évent (la narine des cétacés, par où leur souffle est expulsé). Chez les bélugas, il est très prononcé, mais, même s’il ne paraît pas, il faut savoir que toutes les baleines à dents* possèdent un melon. La fonction précise de cette masse n’est pas tout à fait claire. On s’entend pour dire que c’est un organe relatif à l‘audition de ces baleines et à leur système d’écholocation (oui, oui, les baleines font de l’écholocation, comme les chauves-souris). Il servirait principalement à diriger et moduler les sons émis par les animaux et il agirait comme une lentille sonore pour la captation des sons. 


Une femelle cachalot, son petit et leur melon respectif


La masse est faite de gras, mais aussi de cire et sa composition varie à travers le melon lui-même. En général, le centre (le noyau) est plus cireux que les zones externes et conduit le son plus lentement. Cette variation des composantes agit donc comme une lentille et ralentit le son graduellement pour le concentrer. Ensuite, le son est reçu par des sacs d’air autour du melon et par le crâne lui-même. Le principe de focalisation du son est aussi bon pour l’émission des ondes sonores. Les baleines à dents s’en servent donc pour communiquer (entendre les sons des autres baleines), mais aussi pour émettre des ondes sonores qui leur permettent de faire de l’écholocation pour se diriger dans l’eau. 


La quantité de matière cireuse n’est pas la même pour chaque espèce, ainsi le melon de certaines baleines à dents, comme les cachalots et les dauphins, réduit grandement la vitesse du son tandis que les narvals et les bélugas n’ont que très peu ou pas de cire dans leur melon.  

En parlant des bélugas, on dit que leur melon est unique. Cette baleine peut changer la forme de son melon, comme elle le veut. Cette adaptation permet probablement de modifier l’amplitude, la forme, la fréquence et la direction des ondes sonores de leur faisceau d’écholocation. Pratique. Le béluga est aussi appelé le « canari des mers » car il émet toutes sortes de sons et de cliquetis qu’ils captent ensuite avec leur melon!

Alors, ces bosses, ce sont des portes-voix et des cornets auditifs tout à la fois. #2pour1



* Il existe des baleines à dents et des baleines à fanons, selon leur mode d’alimentation. On te jase de cette classification juste ici parce que c’est fascinant. Le melon, on le retrouve donc chez nos cétacés avec des dents : les dauphins, les marsouins, les épaulards, les cachalots, les narvals (les licornes des mers), les globicéphales et les bélugas. 




Sources images : Gabriel Barathieu

NOS DERNIERS ARTICLES

  • Le plein air, c’est quoi?
    Escalade de glace aux Chutes Montmorency, randonnée pédestre en plein cœur des Laurentides, kayak de mer autour de l’Île-aux-Amours, au Bic, […]
  • Le mystère des cocottes
    « Ben voyons!! Pourquoi toutes les cocottes sont dans le haut du sapin? », s’est exclamée la madame bien étonnée. Premièrement, c’est une excellente question! La distribution […]
  • Des morts vivants en forêt : le bois
    Aujourd’hui, en ce doux jour de novembre, même si l’Halloween est passé, on te propose des morts vivants mystérieux. En plein festival de la branche, c’est le […]