La vie nocturne

Question du public : Pourquoi certains animaux sont-ils nocturnes?

Ferme les yeux. Imagine que c’est le soir, qu’il fait noir. T’es habillé en mou, ta tête touche ton oreiller et tu tires ta douillette jusque sous ton menton. Quoi demander de mieux qu’une bonne nuit de sommeil, n’est-ce pas? Oui, mais tous ne sont pas d’accord. Il y en a qui, dès que la lumière commence à baisser, sortent de leur cachette et s’activent toute la nuit. Non, on ne te parle pas des étudiants qui sortent dans les bars, ni des amateurs d’astronomie. On te parle des animaux nocturnes. 


« Hello le cerf de Virginie ! 👋. »


Un animal ou une plante qui vit la nuit, entre le coucher et lever du soleil, est appelé nocturne. Pourquoi ne pas profiter des rayons du soleil, de la chaleur et de la lumière, tu te demandes? En fait, les raisons sont nombreuses pour être nocturne. D’abord, pour définir le comportement nocturne, on doit savoir que certaines espèces sont strictement nocturnes, c’est-à-dire elles n’ont aucune activité le jour. Nada. C’est le cas de la plupart de nos hiboux. D’autres, comme les lucioles et les cerfs de Virginie, sont crépusculaires. Ils s’activent super tôt et en fin de journée, durant les deux heures qui précèdent et suivent le lever du soleil et son coucher. Enfin, dans des zones où les saisons diffèrent beaucoup (comme ici), le cycle de certains animaux peut changer en fonction des conditions du milieu*. Un animal diurne peut devenir nocturne pour éviter les fortes chaleurs, et vice versa, comme le renard. 

Mis à part pour profiter des températures changeantes**, la nocturnalité (oui, oui, ça se dit) peut être considérée comme un moyen pour les animaux de partager leur niche écologique***. Par exemple, un animal diurne, comme la buse à épaulettes, et un grand duc d’Amérique, qui est nocturne, peuvent avoir le même territoire de chasse. Comme un l’utilise le jour et l’autre la nuit, ils ne se font pas compétition. 


Un hibou grand duc sur le point d’aller se coucher.


Certains prédateurs profitent de la nuit pour attraper des proies qui ne sont pas adaptées à la vie nocturne et qui pourraient avoir une mauvaise vision dans le noir, par exemple. C’est ce que les lions font avec les zèbres. Les chauves-souris, de leur côté, ont développé leur système d’écholocation méga efficace pour chasser en plein nuit. Certains poissons profitent de l’obscurité pour mucher sur le plancton qui remonte à la surface pour se nourrir à la lumière de la Lune. 

En parallèle, beaucoup de proies, comme les souris à pattes blanches avec leurs grands yeux et bien des insectes, sont adaptées à la vie nocturne et évitent ainsi une ribambelle de prédateurs diurnes qui veulent leur peau! Certaines espèces changeront leur habitudes diurnes, non seulement par rapport aux saisons, mais aussi à leur cycle de vie. Des oiseaux aquatiques et tortues de mer visitent leurs sites de nidification seulement la nuit pour éviter les prédateurs. Ça augmente leur sécurité, mais aussi celle de leurs petits. Par contre, le reste de leur activité reste diurne.


Une autre raison importante pour choisir de vivre la nuit, c’est d’éviter la présence des humains, un phénomène qu’on voit beaucoup en milieu urbain. Les animaux évitent les rencontres, la lumière et des stress liés à la ville. Des fois, on les comprend… Certains changent même de comportement graduellement pour éviter les rencontres avec nous. Comme quoi, il y a beaucoup de bonnes raisons pour vivre la nuit! 



*Dans des zones extrêmes comme les déserts, s’activer la nuit permet de conserver davantage d’eau.

** Avec les changements climatiques que l’on vit en ce moment, certains chercheurs se sont posés la question suivante : les animaux auraient-ils tendance à être de plus en plus nocturnes pour tenter de compenser pour le réchauffement du climat? Apparemment, c’est fort possible.

*** Une niche écologique, c’est le rôle d’une espèce dans le fonctionnement de l’écosystème. On dit souvent que « l’habitat serait l’adresse d’une espèce et que sa niche serait son métier ». On y reviendra parce que c’est un concept fondamental de l’écologie super intéressant! 



Sources images : Pixabay, USFWS Mountain-Prairie