Parce que nos lecteurs sont très concernés par le bien-être de nos petits pollinisateurs-insectes, on se fait souvent demander quelles espèces de végétaux favoriser pour leur donner un coup de main dans son jardin. 

Pour attirer les pollinisateurs, les végétaux ont développés des traits spécifiques. L’odeur des fleurs en est un important. Tous les pollinisateurs ne trippent pas sur la même fragrance, il y en a donc pour tous les goûts. Mais ce n’est pas tout de sentir, la couleur, la forme de la fleur, la présence de nectar et l’accès au pollen sont tous des critères qui vont déterminer si une plante est attirante ou pas. Alors, voici des plantes qui vont faire « swiper » à droite les pollinisateurs. 


L’ancolie du Canada a des glandes à nectar bien garnies, elle a tout pour être la coqueluche des pollinisateurs!


D’abord, pour donner le plus de chances aux pollinisateurs, tu peux choisir des espèces qui fleurissent tout au long de l’été comme la chicorée sauvage. Ou encore, agencer des espèces qui ont des périodes de floraisons complémentaires. Les pommiers fleurissent au printemps : ses fleurs sont idéales pour les abeilles. Les fleurs roses du thym, qui s’ouvrent en juillet, attirent les coléoptères et les bourdons. À l’automne, c’est l’asclépiade qui est en fleurs et c’est la plante hôte des papillons monarques. Comme ça, ton jardin sera la coqueluche d’une variété d’insectes pour toute la belle saison. 

On te propose aussi de favoriser des plantes indigènes, soit des plantes qui viennent d’ici, plutôt que des espèces horticoles*. Comme les plantes de chez nous ont évoluées en même temps que les pollinisateurs d’ici, elles sont bien adaptées à leurs besoins. #âmessoeurs Les plantes d’horticulture favorisent les pollinisateurs qu’on dit généralistes et qui s’adaptent bien à différentes variétés de plantes. Alors, autant donné un coup de main à ceux qui ont moins le tour de s’adapter. 


Couleur, sucre et forme

Si tu choisies des plantes à fleurs rouges ou mauves, comme la lavande ou la sauge, les papillons seront ravis. La verge d’or qui a des fleurs jaunes, ou un arbuste tel le robinier faux-acacia qui produit des fleurs blanches en grappes, plairont certainement aux abeilles. Varier les couleurs dans le jardin assure des rendez-vous galants avec une foule de pollinisateurs différents. 


Les savoureuses formes des impatientes du Cap ( ˊᵕˋ )♡


Les fleurs bien juteuses qui produisent beaucoup de nectar (les plantes nectarifères) sont sans aucun doute des gros hits. Les plantes vivaces en produisent généralement plus que les annuelles. La monarde fistuleuse et l’eupatoire maculée, qui ont des glandes à nectar bien apparentes, vont attirer tous les insectes friands de p’tit jus sucré. Et ça, y’en a beaucoup!

La forme de l’appareil floral joue aussi un rôle. Certains pollinisateurs, comme les papillons et les abeilles, ont besoin d’une piste d’atterrissage sur la fleur. Les impatientes du cap ont exactement ça : le pétale inférieur est plane et plus large, idéal pour se poser, on l’appelle la lèvre inférieure. D’autres pollinisateurs préfèrent les fleurs tubulaires comme le lilas et l’ancolie du Canada, ou en coupe, comme on en trouve sur le fraisier. À chacun, sa guenille, comme qu’on dit. 


Un tilleul d’Amérique en fleur, c’est de la magie


S/o au tilleul d’Amérique

Quand on pense à attirer les pollinisateurs, on pense souvent aux plantes herbacées qui remplissent les plates-bandes. On oublie trop souvent que les arbres peuvent eux aussi faciliter la vie aux pollinisateurs. Le tilleul d’Amérique est le tombeur de tous ces pollinisateurs. Il est connu pour ses fleurs très odorantes qui produisent beaucoup de nectar. Un deux pour un dont les papillons et les abeilles ne peuvent se passer. Mais ce n’est pas tout. Les lapins à queue blanche et les souris se régalent de son écorce, les écureuils et nombre d’oiseaux se cachent dans son feuillage touffu et mangent les graines de ses fruits secs. Sans parler des chenilles qui grignotent ses feuilles. Planter un tilleul**, c’est pas seulement un bon coup pour flirter avec les pollinisateurs, c’est un véritable home run pour la biodiversité



* Les plantes horticoles sont des espèces importées d’ailleurs à des fins strictement décoratives.

** C’est aussi bon pour toutes les sortes d’arbres, mais le tilleul d’Amérique est indigène et quand il est en fleur, il sent comme le paradis. 




Sources images : Pexel Tony Alter, Plant Image Library

NOS DERNIERS ARTICLES