Démystifier l’écosystème urbain

“C’est quoi un écosystème?” C’est beaucoup de choses…. On pourrait définir ça par : un milieu (un espace) dans lequel on trouve des éléments vivants (biotiques) et non-vivants (abiotiques). Ensuite, pour que la portion “système” soit appliquée, il doit exister des relations entre les différents éléments.  

Pour que ça soit plus clair, on t’a préparé un exemple plutôt facile :

Voyons voir ce qu’on a dans cet écosystème. 

Éléments biotiques, facilement identifiables :

  • les plantes et les arbres;
  • le castor (dont la présence est indiquée par la hutte).

Éléments abiotiques :

  • l’eau;
  • le sol et les roches.

Maintenant, quels genres de relations existent ici?

On s’imagine que le sol et l’eau sont utilisés par les plantes pour se nourrir. Le castor utilise l’eau pour transporter ses troncs, qui eux, serviront à créer son barrage et sa hutte. On a donc tous les éléments nécessaires à un écosystème. C’est aussi simple.

Maintenant, si on transpose cette idée-là à la ville, on se rend vite compte qu’on a pas besoin de grandes forêts luxuriantes, de montagnes ou de rivières comme dans Blue Planet pour avoir un écosystème.

Si on regarde en dessous d’un banc de parc, oui, c’est dégueux, mais par définition, c’est aussi un écosystème. Les araignées (élément biotique) utilisent les structures du banc (élément abiotique) pour faire leur toile (relation vivant – non-vivant) et elles mangent des insectes qui s’y prennent (relation vivant-vivant). Pas game de scanner en dessous du prochain banc que tu croises pour voir son petit écosystème!

Un autre exemple urbain : ma cour arrière. Les oiseaux mangent les insectes, la famille de ratons utilise l’arbre pour se cacher, les fourmis creusent la terre pour faire leurs galeries…

La prochaine fois que tu mets le pied dehors, essaies de repérer des éléments biotiques et abiotiques et de trouver un écosystème urbain. Infiniment petit ou super grands, ces systèmes font partie de la biodiversité en ville. C’est quoi la biodiversité ?  Ça aussi, c’est beaucoup de choses….