En mémoire de son immense travail, on te présente aujourd’hui le père de la théorie de la sélection naturelle! Ce naturaliste et paléontologiste bien révolutionnaire pour son époque, est l’un des seuls chanceux à voir une de ses théories (une majeure en plus) être acceptée par ses pairs de son vivant. On parle ici de Charles Darwin, l’homme fasciné par les adaptations des êtres vivants! 


Il n’a pas toujours eu une immense barbe blanche…


C’est à tout juste 22 ans, en 1831, qu’il s’embarque sur le Beagle pour un voyage sur les mers qui va complètement changer sa vie. Son expédition dure un total de cinq ans (on s’croise les doigts pour lui qu’il n’avait pas le mal de mer) et l’amène partout à travers le monde – il en fait littéralement le tour. Comme tout bon naturaliste, à chaque escale, Darwin passe tooooooout son temps à explorer la nature, récolter des échantillons de roches, même des organismes vivants – qui n’avaient jamais été découverts auparavant – et à noter ses observations dans son journal. Pas son journal intime, mais bien son journal scientifique! Pendant son voyage, il partage ses découvertes par la poste à ses compatriotes naturalistes en Angleterre, ce qui lui permet d’établir sa réputation et de faire reconnaître ses découvertes. #famous 

Sa curiosité et son avide désir de comprendre le vivant l’amène à observer et découvrir des faits assez étonnants sur les espèces animales qu’il croise. C’est notamment son escale sur les îles Galàpagos qu’il l’amènera à comprendre la sélection naturelle. En se promenant d’îles en îles, il observe plusieurs espèces de pinsons. Rien de spectaculaire, tu te dis, mais ce sont ces heures à observer des p’tits oiseaux qui lui ont permis de comprendre que chaque espèce s’est adaptée à leur habitat pour leur mode de vie. 

Comme dirait un autre Charles plus connu au Québec : FASCINANT


Mais Darwin n’a pas seulement eu une vie mouvementée au niveau de ses découvertes scientifiques! Darwin et sa femme (qui n’est nul autre que sa cousine!) ont eu dix enfants. Charles (on peut l’appeler par son prénom maintenant qu’on le connaît mieux!) avait pour réputation d’être un père dévoué malgré son travail acharné pour comprendre les êtres vivants. #dadgoal C’est après des années de maladie, le 19 avril 1882, que ce père (de dix enfants, mais aussi le père de la sélection naturelle) s’éteint, à l’âge de 73 ans.

Si t’as envie de te plonger un peu plus dans les réflexions de Darwin, on te recommande son livre L’origine des espèces, où il expose sa théorie et ses réflexions. Un classique de la littérature-nature. 


Sources images : Wiki

NOS DERNIERS ARTICLES

  • Les fourmis : à chacun son métier
    Tu as probablement déjà observé un rang achalandé de fourmis qui se suivent ou vu le film d’insectes révolutionnaires FourmiZ ou tu as […]
  • La saison des canicules
    Maximum de 31 degrés Celsius en après-midi, avec un humidex de 45 et des risques d’orages, chaleur accablante… On n’a pas fini de […]
  • Les bébêtes de plancher, tes colocs avec plus de pattes
    Dimanche matin, c’est ben tranquille dans l’appart. À ton deuxième café, tu commences à planifier ton après-midi au pot-luck chez Fred. T’es dans […]