Pour identifier un minéral*, il faut utiliser les propriétés qui le rendent unique. Avec 4000 minéraux découverts par l’humain sur Terre, il faut plus que simplement le regarder. Bien que sa couleur, son éclat et la forme naturelle de ses cristaux (on dit, sa forme cristalline) fournissent une information pertinente, ce n’est souvent pas suffisant. Il y a bien autre chose à regarder et même à tester! 

De la magnétite, un minéral qu’on retrouve au Québec

 

 

 

Propriétés visuelles 

La couleur du trait correspond à la couleur du résidu laissé par le minéral lorsqu’on le frotte sur une surface, à la manière de la craie sur un tableau. Par contre, un minéral que l’on frotte sur de la céramique laissera un trait dont l’apparence peut parfois être différente de sa propre couleur. Dans ce cas, c’est un peu comme écrire avec un stylo inconnu pour découvrir de quelle couleur est son encre. Par exemple, la pyrite qui a une couleur dorée et un éclat métallique donne un trait noir foncé. D’autres fois, c’est moins surprenant… C’est le cas du feldspath de teinte rosé qui laisse un trait rose pâle. Certains minéraux laisseront même un trait transparent comme certains quartz.

Pyrite, un minéral

La fluorescence (une sorte de photoluminescence) est l’émission de lumière colorée par le minéral lorsqu’on l’expose à des rayons UV (ultraviolet). C’est-à-dire qu’en éclairant le minéral avec une lampe UV, comme une black light ou des ultraviolets plus puissants, le minéral va s’illuminer d’une autre couleur. Tu peux en voir des exemples dans cette présentation du Club de minéralogie de Montréal.  

 

 

 

Propriétés physiques
Du talc

La dureté fait référence à la possibilité de rayer le minéral. Un minéral tendre est donc un minéral qui est facile à rayer, alors qu’un minéral dur sera très difficile à rayer. Tu as peut-être déjà entendu parler de l’échelle de Mohs qui classe les minéraux de 1 à 10 selon leur dureté. Un exemple de minéral très tendre est le talc qui a une dureté de 1. Il est donc facilement rayable (même avec ton ongle). À l’autre extrémité de l’échelle, avec une dureté maximale de 10, on retrouve le diamant qui peut être rayé que par très peu de matériaux, dont par lui-même. 

Le magnétisme évalue si le minéral est attiré par un aimant. La magnétite est un exemple de minéral que l’on retrouve au Québec qui possède cette caractéristique. La magnétite est exploitée par l’industrie minière pour sa composition en fer. C’est également la présence du fer qui lui permet d’avoir cette propriété. 

 

 

 

Propriété chimique

L’effervescence est la production de petite bulle d’air lorsque le minéral est en contact avec un acide. L’effervescence, c’est un peu comme dans une boisson gazeuse : les bulles produites peuvent être de différentes tailles. Ce sont les minéraux dont la composition inclut du carbone (C) et de l’oxygène (O) qui réagissent à l’acide. La réaction chimique produit alors du gaz carbonique (CO2). C’est ce qui forme les bulles. 

 

 

 

Une variété de quartz

Et ce ne sont pas les seules propriétés qui peuvent être testées. Par exemple, il est aussi possible d’évaluer la ténacité (la résistance au choc), la densité (la masse par rapport au volume), la solubilité (la possibilité de se dissoudre), la conductivité électrique, la transparence ou l’opacité (le passage de la lumière). 

Il n’est pas toujours nécessaire d’effectuer tous ces tests simplement pour trouver le nom d’un minéral. Une combinaison de certains de ces tests peut parfois suffire. Cela démontre tout de même à quel point la diversité sur Terre ne se trouve pas uniquement dans le vivant. Les éléments non-vivants peuvent tout autant nous émerveiller. 

 

 

 


* Les minéraux composent les roches. Ce sont donc les éléments qui permettent de créer des roches, un peu comme les ingrédients que tu utilises pour faire un gâteau. Bien qu’une roche puisse être composée que d’un seul minéral, il est plus fréquent que ce soit un mélange de plusieurs minéraux. 

 

 

 

Par : Philippe, éducateur-naturaliste senior

Sources images : Robert Matthew Lavinsky, Robert Matthew Lavinsky, Robert Matthew Lavinsky, JJ Harrisson

NOS DERNIERS ARTICLES

  • La nomenclature binomiale
    Lors de tes balades en forêt, il t’est surement déjà arrivé de t’écrier : « Oh, regardes comme il est cute l’écureuil! », en le voyant se balancer de branche en branche. Si, pendant ta balade, tu étais accompagné.e par un.e naturaliste, ou n’importe quelle personne qui aime […]
  • Dindon sauvage
    Originaire du Centre-du-Québec, je me rappelle quand j’étais petite, je n’ai jamais vu l’ombre d’un dindon sauvage. Aujourd’hui, quand je retourne voir ma famille, il n’est pas rare que j’en voie picorant dans un champ […]
  • Les conifères, champions des arbres
    Depuis le primaire, tu as surement entendu dire qu’au Québec, on a des forêts mixtes. Et si tu écoutais à ce moment-là, tu auras aussi appris qu’une forêt mixte, c’est une forêt dans laquelle on retrouve des arbres […]
  • Comment bien reconnaître un minéral?
    Pour identifier un minéral*, il faut utiliser les propriétés qui le rendent unique. Avec 4000 minéraux découverts par l’humain sur Terre, il faut plus que simplement le regarder. Bien que sa couleur, son éclat et la forme naturelle de ses cristaux (on dit, sa forme […]
  • Les plantes en absorbent
    Nous habitons sur environ 470 millions d’années de végétaux et d’animaux décomposés en terre. Dans cette terre qui ne cesse de s’accumuler, toutes sortes de gaz, de minéraux et de matières organiques offrent les […]