Comme dans un chaudron

Demain, le 22 mars, ce sera la journée mondiale de l’eau. On te parle donc de milliers de litres d’eau projetés dans les airs à une vitesse folle, parfois à quelques 30 mètres. Non, on ne parle pas du Village Vacances Valcartier, mais bien des bouillants et fulgurants geysers.

Giant Geyser au parc national de Yellowstone, États-Unis

Un geyser c’est une trappe de ventilation à la surface de la Terre qui crache de l’eau chaude et de la vapeur quand ça lui tente. Certains geysers sont réglés au quart de tour comme Old Faithful, à Yellowstone, qui entre en éruption à toutes les heures. Par contre, un geyser peut rester dormant pendant des années avant d’exploser comme Steamboat.

Les geysers sont des formations géologiques rares : des conditions super précises sont nécessaires pour qu’ils se créent. Une couche de roches poreuses (comme des roches volcaniques) très friables doit recouvrir de la roche chauffée par le magma. On doit aussi avoir un ou des réservoirs d’eau souterrains qui sont généralement des anciennes chambres magmatiques* et une craque jusqu’à la surface. Avec tout ça, on aura droit à de bien belles éruptions d’eau!

 

Le cycle éruptif ou comment ça marche?

L’eau s’infiltre dans le sol à travers la roche poreuse et elle remplie les chambres vides et la cheminée. La colonne d’eau crée une très grande pression dans les réservoirs, ce qui a pour effet d’augmenter la température d’ébullition de l’eau.** De là, avec la chaleur de la roche avoisinante, l’eau devient super méga chaude. Pendant ce temps-là, dans le haut de la colonne (près de la surface), il y a moins de pression : l’eau bouille à une température «normale» et s’évapore. Ce mouvement de l’eau réduit d’un coup la pression dans les réservoirs, abaissant la température d’ébullition et l’eau qui s’y trouve commence à bouillir en fou. Toute la vapeur que ça crée pousse l’eau à l’extérieur des conduits et boom! On a une belle explosion d’eau méga super chaude.

Ce vidéo de Old Faithful est un excellent exemple du cycle éruptif des geysers.

Schéma d’un geyser

 

Malheureusement, comme c’est assez rare, cherche pas de geysers dans ta cour. On peut voir leurs explosions seulement dans des zones où il y a une activité volcanique récente et où le sol présente des conditions très spécifiques. Ici, au Québec, on est pas connu pour avoir le sous-sol tellement chaud (tu te souviens du pergélisol?). La plupart des quelques 1000 geysers du monde se trouvent dans cinq pays : États-Unis, Russie, Chili, Nouvelle-Zélande et l’Islande. Ces phénomènes paravolcaniques sont souvent accompagnée de sources chaudes colorées. Ce sont des tapis de bactéries (en anglais: bacteria mat) vivant dans l’eau bouillante et pleine de souffre qui leur donnent leur couleur. Alors, même dans l’eau méga chaude, des organismes vivants peuvent y trouver leur compte!

Grand Prismatic Spring, aussi à Yellowstone, la plus grande source chaude d’Amérique du Nord

 

* Une chambre magmatique c’est un réservoir qui se crée sous terre dans lequel se ramasse du magma. C’est généralement de ces chambres que les volcans naissent.

** Comme dans un Presto. Imagine que le geyser c’est un chaudron pour cuire les légumes à la vapeur. Le couvercle pressurisé permet d’augmenter la température d’ébullition, donc de réduire le temps de cuisson. Ce qui nous intéresse nous, c’est que la pression qui est créée par le couvercle pousse sur l’eau, ce qui lui donne de l’énergie (de la chaleur) pour créer la vapeur.

 

 

Sources images : GUEPE, Anne F Préaux