C’est quoi l’effet de serre?

Question du public : C’est quoi l’effet de serre?

Pour répondre à cette question, on doit commence par aller voir il y 4 milliards d’années, quand la Terre était toute jeune, ce qui se passait dans son atmosphère. À cette époque, la Terre aurait dû être glacée, mais elle ne l’était pas. Évidemment, on ne peut pas savoir exactement, mais on suppose que les océans étaient tièdes. Quelque chose tenait la Terre bien au chaud… Les chances sont assez élevées que certains gaz comme le dioxyde de carbone et le méthane, qui sont produits naturellement par la Terre (dans le sol et par les volcans et les geysers), aient été présents dans l’atmosphère terrestre en quantité suffisante et aient agit comme isolants pour ne pas que la Terre devienne une boule de glace (enfin, c’est quant même arrivé à deux reprises la phase boule de glace, mais rien n’est parfait…). 

On sait aujourd’hui que ces gaz forment une couche dans notre atmosphère (à travers plein d’autres couches). Les gaz qui la composent (les gaz à effet de serre ou GES) sont présents naturellement sur notre planète : l’eau (sous forme de vapeur), le méthane, le dioxyde de carbone, le protoxyde d’azote, l’ozone, et ainsi de suite. Tout ça, c’est na.tu.rel. 

Notre maison

 

L’histoire de la serre

Maintenant qu’on sait qu’autour de notre planète on trouve des gaz (tout à fait naturels), essayons de voir comment ils agissent pour éviter qu’on devienne un glaçon. La couche qu’ils forment (la couche de GES) créent une barrière qui a le même effet qu’une serre pour des tomates. C’est par ce phénomène naturel qu’une partie de l’énergie solaire est retenue sous forme de chaleur dans la basse atmosphère. 

Voici en détail comment ça se passe : 

  • Le soleil émet des rayons lumineux (de l’énergie) qui se rendent jusqu’à nous. Une partie de cette énergie est reflétée vers l’espace par notre atmosphère (1). L’autre partie des rayons la traverse et atteint la Terre (2). 
  • Le sol terrestre absorbe une partie de cette énergie et se réchauffe. Parce qu’il est plein de chaleur, il émet à son tour de l’énergie, sous forme de rayons infrarouges (3). 
  • Ces rayons montent vers l’atmosphère, une partie traverse la couche de GES (4), mais la majorité de ces rayons sont piégés par les GES (5). 

Cette énergie piégée entre la Terre et la couche de GES permet à l’atmosphère de se réchauffer. C’est exactement ce qui se passe dans une serre où on fait pousser des tomates. Mais ici, les tomates, c’est nous, et tous les autres organismes vivants! Sans la couche de gaz à effet de serre, la température moyenne sur Terre serait de -18 °C. Parce que les GES nous gardent au chaud, on dit qu’en moyenne la température terrestre atteint 15°C. Très acceptable. Sans ces gaz, la vie sur Terre ne serait pas possible, ils sont donc, essentiels et, une fois encore, naturels. 

 

Pourquoi on en parle? 

On en parle parce qu’une grande partie des GES sont émis par l’activité humaine. Le gaz carbonique, le monoxyde de carbone, la vapeur d’eau et plusieurs autres gaz sont libérés par l’utilisation des combustibles fossiles, les dépotoirs, entre autres. Même si les GES sont produits naturellement, il reste qu’on en produit pas mal ce qui ne fait qu’augmenter leur quantité dans l’atmosphère et amplifie l’effet de serre. Alors même si certains hiver t’as l’impression que les vagues de froid sont plus intenses, il reste que globalement, il fait de plus en plus chaud et qu’on observe un changement dans les différents climats de la Terre.

 

 

Sources images : NASA, GUEPE