« Quels sont ces genres de cannolis accrochés près de ma fenêtre? »

Photo de notre lecteur, qui venait avec la question. 

Miam, des cannolis! Ces desserts italiens qui ressemblent à une crêpe roulée et remplie de crème! « Mais que font-ils collés à ma fenêtre? » Bonne question! Tu seras pas surpris d’apprendre que ce ne sont pas vraiment des desserts, mais bien des petits nids d’insectes. Des nids de guêpes maçonnes pour être plus précis. Quand tu entends « guêpe », tu vis sûrement (comme la plupart des gens) un feeling de dégoût et/ou de peur. On espère juste que ça t’empêchera pas d’apprécier ces remarquables ‘tites bibites. Il faut savoir que les guêpes sont des insectes sociaux qui sont capables de communiquer et construire des structures très complexes, on y reviendra. Concentrons-nous sur les cannolis. 

Une guêpe maçonne

On remarque très souvent les gros nids en papier qui pendent d’une branche d’arbre ou d’un plafond. Les nids des guêpes maçonnes ont une structure un peu différente.

La femelle construit le nid en bouette : elle récolte de la terre qu’elle mélange avec sa salive pour en faire de la boue. Elle construit ensuite une série d’alvéoles tubulaire (une alvéole c’est un petit abri construit pour recevoir un oeuf). Une fois le nid prêt pour les larves, la guêpe maçonne attrape plein d’araignées qu’elle paralyse avec son venin*. Elle ramène le tout dans son nid de bouette fraîchement bâti. Une fois le garde-manger plein (on parle de 6 à 15 araignées environ), la femelle pond un œuf dans une des araignées et referme l’alvéole. Les araignées serviront de nourriture pour la larve à éclore. Une fois bien nourrie, la larve se transformera en pupe et passera l’hiver sous ce stade avant d’en sortir sous sa forme adulte au printemps. La femelle répète ce manège en ajoutant de nouvelles cellules à son nid jusqu’à ce qu’elle s’épuise et meurt. Dans la nature, on trouve beaucoup de mamans dévouées

Un nid de guêpe maçonne

Rare sont ceux qui sont à l’aise avec l’idée d’avoir un nid de guêpes sur la maison, mais si tu y penses deux secondes, les guêpes maçonnes font partie de la chaîne alimentaire et participent activement à réduire le nombre d’araignées. Plus de guêpes, moins d’araignées… 


* Saches que cette espèce de guêpe a un venin un peu différent des autres. D’abord, elles ont 10 fois moins de venin que les guêpes plus communes. Contrairement aux guêpes sociales, la guêpe maçonne n’utilise pas son venin pour se défendre, il n’a donc pas besoin d’être très puissant : il ne contient pas les agents qui produisent des douleurs fortes comme celui des autres guêpes. 

Sources images : Wiki, Lynette Eliott

NOS DERNIERS ARTICLES

  • Le cycle des roches
    « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », suggérait Lavoisier. Et c’est aussi bon pour les roches! Bien qu’un […]
  • L’ABC des tornades
    En 1939, la maison de Dorothée est emportée par une tornade, jusqu’à Oz. Helen Hunt, en 1996 dans le […]
  • Le lapin du Québec
    Visualise 5 cm d’oreilles paraboliques capables de détecter les moindres sons et leur direction. On ajoute des pattes qui […]