Bonne nuit les arbres

Question du public : Comment les plantes survivent-elles en hiver?

La musique des centres d’achat est maintenant christmassy, les oiseaux sont partis et les -1°C sont de plus en plus fréquents : l’hiver arrive. Tout le monde est prêt (enfin, peut-être pas toi, l’amateur de plages et de canicules… mais disons que dans la nature, il n’y a pas de temps à perdre), même les plantes sont prêtes pour les grands froids.

Les arbres ont perdu leurs feuilles et ils commencent à envoyer des sucres et des glucides produits par la photosynthèse vers leurs racines en guise de réserves pour les mois d’hiver (un peu comme le tamia qui rempli son garde-manger). Ces beaux organismes dénudés de leurs couleurs s’apprêtent à entrer en dormance.

La dormance, c’est pas quand tu cognes des clous à la job parce que tu as binge-watché ta série préférée toute la nuit. Non. La dormance, c’est un état de la plante pendant lequel son métabolisme ralentit et sa croissance s’arrête. Cette technique de survie des végétaux est utilisée en grande partie parce que la photosynthèse et la respiration cellulaire* ne fonctionnent pas très bien dans le froid et demanderaient à la plante trop d’énergie. Lors de la dormance, les végétaux vivent alors sur leurs réserves, généralement stockées dans leurs racines.

Certains types de plantes utilisent des techniques alternatives pour assurer leur survie en hiver. Elles meurent (ou fanent) à la fin de l’été, mais avant, elles ont pris le soin de produire des bulbes ou des graines qui, eux, passeront l’hiver en dormance, bien protégés dans le sol. Une fois le printemps de retour, ils pourront germer si toutes les conditions sont bonnes.

 

Sans cet état de dormance, les plantes, pour continuer leur croissance normalement, feraient circuler de l’eau dans leurs tiges et leur tronc tout l’hiver. Mais l’eau, en hiver, ça gèle… Ça créerait un gros problème : les cristaux de glace, en se formant, prennent de l’expansion de manière pas uniforme et pourraient endommager les structures des végétaux. Ça, c’est sans parler du manque de soleil et d’eau qui rendrait leur survie difficile.

Les plantes s’endorment donc tranquillement pour l’hiver et ce, pour pouvoir en profiter dès le printemps prochain. Bonne nuit les arbres et faîtes de beaux rêves les plantes!

PS. Les plantes, ça ne fait pas de rêves… 

 

 

* La photosynthèse et la respiration, c’est des mécanismes des végétaux sur lesquels on reviendra. Promis. En attendant, on en glisse un mot ici

 

 

 

Source image : Pixabay