À propos

Parce que tu te demandes qu’est-ce qui se passe dans un cocon de papillon,
comment se forme une tornade et comment les plantes communiquent.*

 

 

On a décidé de répondre à toutes tes questions parce que la nature, c’est pas un mystère, c’est une science! Notre équipe d’éducateurs-naturalistes t’explique la nature que t’as jamais compris et qui est restée sans réponse depuis tes 11 ans. On te le jure, on va faire Le Tour de la question.

 

Un naturaliste c’est quoi? C’est possiblement la personne à quatre pattes dans le bois pour compter les spores des fougères, celui avec les bras jusqu’aux épaules dans un marais pour attraper des têtards, peut-être la personne qui parle sans cesse de nature dans ton party de famille ou un malade qui se lève à 3h du matin pour observer les rats musqués. En gros, c’est un spécialiste, dont la mission première est de vulgariser les différentes sciences de la nature.  

Notre équipe d’éducateurs-naturalistes fait partie du GUEPE, un organisme montréalais d’éducation en sciences de la nature. Notre métier : rendre simple tous les millions de détours que la nature prend pour être incroyable. Mieux on comprend, plus on apprécie.

 

Le savais-tu que les oiseaux avalent des roches pour pulvériser les graines qu’ils mangent et faciliter leur digestion? Fabuleux.

Mésange à tête noire

 

Balados

T’as besoin de te dégourdir et de prendre un peu d’air? On a la parfaite solution. On a transformé des sentiers en musées où on t’explique dans un audio-guide chaque détour comme une oeuvre d’art. Avec tes écouteurs dans les oreilles, en groupe ou en solo, tu pourras vivre une randonnée d’interprétation avec un expert naturaliste. En plus de découvrir les « ô » combien précieux espaces verts de ta région, tu vas faire le plein de nature et de nouvelles connaissances dans les décors les plus beaux. Emballe ton esprit d’aventure dans ton sac, « pogne » une gourde, et rejoins-nous dans le great outdoor.

Pas certain comment ça marche? Jette un oeil ici.

Osmonde cannelle

 

Vidéo

Pour toi qui préfère rester dans le confort de ton salon, on t’a pas oublié. Nos vidéos présentent des concepts compliqués, mais de manière pas compliquée. Biodiversité, écosystème, relations interspécifiques, espèces envahissantes… Ça te dit rien en ce moment, mais tu vas devenir un expert assez rapidement avec nos vidéos. Écoute-en un, tu vas comprendre.

Les balados et les vidéos de ce projet ont été rendus possible grâce à une contribution du programme Interactions communautaires, lié au Plan d’action Saint-Laurent 2011-2026 et mis en œuvre par les gouvernements du Canada et du Québec. Merci pour votre soutien!

Quenouille du Canada

 

Blogue

On profite de notre plateforme pour poster régulièrement sur des sujets cools comme les animaux trop mignons, les plantes guerrières, les oiseaux multicolores, les “mystères” de la nature et les secrets de l’écologie ou de la météo. Sois avertis! On va aussi parler de sujets moins cools: la détérioration des berges, l’étalement urbain, les espèces en péril. On va aussi te proposer des places à visiter, des actions à poser et d’autres trucs à lire. On va aussi partager nos notes de terrain.

Gêne-toi pas pour nous poser tes questions. Pour nous écrire, c’est par ici.

C’est donc le moment d’enregistrer PROJETLETOUR.CA dans tes favoris parce que ça va vite devenir ton go to et ta référence nature.

Abeilles domestiques

 

* Dans le cocon, la chenille (aussi appelée larve) se digère elle-même. Oui oui! Elle produit des enzymes pour dissoudre les tissus de son corps. Donc, à ce stade de la métamorphose, à l’intérieur du cocon, c’est de la soupe de chenille. Seulement quelques parties complexes ne sont pas dissoutes. Ce sont les parties du corps dont la chenille aura besoin au stade adulte qui sont sous forme rudimentaire. C’est en utilisant la soupe de chenille qui est riche en nutriments que ses éléments rudimentaires se modifient et croissent (par division cellulaire, on s’en reparlera!). Ainsi se finalisent la métamorphose dans le cocon. Quand ce processus est complété, l’insecte adulte est près pour affronter le monde!

Les tornades se forment généralement entre le sol et un cumulominbus (un gros maudit nuage noir qui annonce un orage). Elles se forment si deux masses d’air de températures différentes sont confrontées: l’air chaud, près du sol, qui rencontre l’air froid, en altitude. Si le nuage est très gros, le conflit des masses d’air prendra de l’ampleur et créera un tourbillon dans le nuage qui prendra l’allure d’un entonnoir. L’air chaud sera entouré par l’air froid et la vitesse de tournoiement s’accentuera. Si le tourbillon touche le sol, on aura droit à une tornade.

Les plantes communiquent peu, mais elles le font. Elles peuvent émettre des signaux chimiques (généralement sous forme d’émission de gaz ou une production accrue de tanin) pour éloigner des prédateurs ou alerter les autres individus autour d’un danger. Certaines plantes, pour se débarrasser d’insectes ravageurs, peuvent aussi émettre des signaux hormonaux pour attirer les prédateurs des insectes et ainsi sauver leur peau! (Enfin, sauver leur tissu végétal…)