4 réalités sur les cerfs de Virginie

Pour notre dernière publication de 2018, on t’offre un petit topo mythes et légendes qui se mariera bien avec les rigodons qui remplissent tes oreilles ces temps-ci. Pour la nouvelle année, on t’offre 4 grandes vérités sur les cerfs de Virginie!

Cerf de Virginie

1- « Y’a des rennes dans le bois derrière chez mon grand-père à Rawdon. J’te jure, je les ai vus! »

Naaaah! Très peu probable. Si la bête que t’as vue fait environ ta taille, t’as vu un cerf de Virginie. Comme c’est un des cervidés les plus communs au Québec, les chances d’en voir sont assez grandes. Dans notre langue familière, on les appelle aussi des chevreuils (mais c’est mieux de dire cerf). Si t’as l’impression que tu aurais pu passer en voiture sous la bête que t’as vue, t’es VRAIMENT chanceux et t’as croisé un orignal!
Les rennes, ça existe, mais disons que c’est leur petit nom européen. Chez nous, on les appelle caribous. On t’en parle par ici

2- Entendu en forêt: « Oh! Le beau bambi! »

Oui, Bambi ressemble pas mal à un cerf de Virginie juvénile (bébé). C’est d’ailleurs ce qui a inspiré les créateurs du personnage pour le dessiner. Mais les scientifiques avaient déjà trouvé un nom pour le petit du cerf avant le film… on l’appelle un faon. C’est donc à tord qu’on appelle bambi tous les cerfs. Une fois mature, c’est un cerf. D’ailleurs, si on veut faire dans le « très correct », on devrait appeler les femelles, des biches!

 

3- « J’ai sorti des carottes pour les cerfs. Les pauvres, ils vont avoir faim avec les grands froids pis toute la neige! »

Le cerf de Virginie est un animal qui reste actif l’hiver et qui est bien adapté au froid. Comme plusieurs animaux, le cerf change son alimentation lorsque les plantes de sous-bois fanent ou que la neige tombe en abondance. C’est certain que les cerfs devront se déplacer davantage pour trouver leur nourriture, mais ça ne veut pas dire qu’ils en manquent! Ils mangent plus d’écorce (comme celle du vinaigrier), des branches et même des bouts de conifères, comme le thuya. Les lapins font ça aussi! C’est normal. Pas besoin de les nourrir. 

 4- Si les cerfs de Virginie sont bien adaptés à l’hiver, pourquoi ne voit-on plus les mâles après décembre?

C’est vrai qu’on peut se demander où se cacher les monsieurs cerfs en hiver, eux qu’on reconnaît bien à leurs bois sur leur tête. (Dans le cas du cerf, seuls les mâles portent des bois, contrairement aux caribous.) La réalité, c’est qu’ils changent de look : ils perdent leurs bois. C’est parce que les mâles passent l’hiver sans bois qui les encombrent qu’on les confond parfois avec les femelles. Dès les premiers jours du printemps, les bois repoussent pour être beaux, grands et robustes à temps pour la saison de reproduction en novembre.

Cerf de Virginie

 

T’as des questions ou quelqu’un dans ton entourage qui dit des drôles de trucs sur la faune, la flore et la nature en général? Tu veux faire valider tes ouï-dire? Écris-nous!

 

Merci de nous avoir suivi sur le blogue du Projet Le Tour en 2018! Garde le lien dans tes favoris parce que notre calendrier 2019 est awesome et on te réserve des sujets de discussion pas mal funky!
Bonne année là!

 

 

Source images : Pxhere